Dimanche 14 juin 2015 - 11e dimanche de l’année B - Entrée en catéchuménat de cinq adultes

Ça pousse naturellement

Ézéchiel 17,22-24 - Psaume 91,1-2.13-16 - 2 Corinthiens 5,6-10 - Marc 4,26-34
dimanche 14 juin 2015.
 

La terre reçoit la graine, et elle germe, grandit et mûrit ! Il n’y a rien à faire, alors ? Si, bien sûr. Il faut prodiguer au sol et aux plantes les soins qui leur vont bien. Avec patience et confiance. Mais surtout, ce qu’il ne faut pas faire, c’est tirer dessus pour que ça pousse : on ne ferait que détruire ce qui commence.

Dame Nature est généreuse avec ceux qui la respectent, mais qui la brutalise ou la méprise va à sa perte.

Pour le Royaume de Dieu, donc, c’est pareil. La terre, c’est l’homme, la semence, c’est la parole du Royaume.

Il est dans la nature de l’homme d’aspirer à Dieu. Et la Parole se porte naturellement vers lui pour l’appeler à l’Alliance. Donc, il suffit que la Parole soit semée en l’homme pour qu’elle germe et pousse. C’est-à-dire pour que l’homme commence à croire en Dieu, de cette foi qui se développe en lui dans le rejet du mal et la poursuite du bien.

C’est automatique, donc ? Parfaitement, au sens littéral du mot grec « automatè », rendu par « d’elle-même » dans la phrase : « D’elle-même, la terre produit d’abord l’herbe, puis l’épi... » L’étymologie nous apprend qu’il s’agit de la pensée et de sa capacité à garder en mémoire ce qui fut entendu.

Par ces parabole, Jésus nous révèle la nature de l’invincible puissance divine : la vérité de la Parole agit avec autant de force que de douceur dans l’esprit humain créé à l’image de Dieu. Elle est capable de surmonter tous les obstacles sans jamais recourir à la violence, car elle est Amour.

Croyez donc à la germination et à la croissance inexorables du don de Dieu en vous, chers amis, en dépit de tout ce qui s’y oppose et qui vient du mauvais. Faites, certes, tous les efforts nécessaires pour favoriser l’œuvre du Christ en vos cœurs : débroussaillez vos vies encombrées de soucis inutiles et de plaisirs fallacieux, ôtez les pierres des passions qui vous égarent et, surtout, arrosez chaque jour en tout temps, c’est-à-dire priez !

Ne vous découragez pas, ne perdez jamais confiance en la grâce de Dieu manifestée en Jésus Christ qui vous accompagnera toujours. Et votre foi grandira naturellement jusqu’à la pleine vision du Seigneur au jour de la moisson.