Dimanche 27 janvier 2002 - Troisième Dimanche

Comment était-il quand vous l’avez rencontré ?

Isaïe 8,23 à 9,3 - 1 Corinthiens 1,10-13.17 - Matthieu 4,12-23
dimanche 27 janvier 2002.
 

Comment était-il quand vous l’avez rencontré ?

C’est pour une enquête. On est toujours vaguement flatté d’être interrogé, n’est-ce pas, et en même temps c’est un peu inquiétant : ne pourrait-on retenir contre moi ce que je vais dire ? Et pourquoi me poser toutes ces questions ?

Par exemple, les journalistes préparent toujours à l’avance la nécrologie des gens célèbres. Alors, si vous avez croisé, par le passé, le chemin de quelqu’un qui est devenu important, vous serez écouté comme une aubaine. Supposons que vous ayez connu le Pape Jean Paul II enfant, quand, déjà, il marchait, mais ne parlait pas encore...

Ah bon, direz-vous, il a marché avant de parler ? Je n’en sais rien ! En fait, c’est très rare : la majorité des enfants commencent à parler avant de marcher. Mais il y a des exceptions. Les médecins expliquent que cela tient sans doute au fait qu’ils choisissent en quelque sorte de se concentrer d’abord là-dessus au détriment du reste. Et si cela avait été le cas pour le petit Karol Wojtila, et que l’un de vous en eût été témoin, cela ferait un scoop. C’est tout.

Enfin, quand même, j’ai une idée derrière la tête, vous pensez bien. Avez-vous remarqué que les Apôtres, dans l’évangile d’aujourd’hui, se mettent en route sans prononcer une parole ? Eux, en un sens, ont commencé à marcher avant de parler !

De même, Jésus Christ est toujours quelqu’un que nous avons rencontré, accueilli et suivi avant d’être capables d’en dire un seul mot qui vaille. S’il ne nous a rien fait, tout que nous pouvons énoncer à son sujet n’est que du vent.

En revanche, si Jésus, qui est vivant et agissant aujourd’hui parmi nous, nous a choisis, éclairés, guéris, libérés ou envoyés, alors nous devons pouvoir en témoigner. Car il est juste et légitime que nous nous interrogions les uns les autres à ce sujet, nous qu’il unit dans son amour et sa miséricorde.

Alors, et vous ? Que vous a-t-il fait ? Quand cela s’est-il passé et comment était-il, ce jour-là ?