Samedi 1er novembre 1997 - La Toussaint

Avez-vous besoin d’aide ?

Apocalypse 7,2-14 ; 1 Jean 3,1-3 ; Matthieu 5,1-12
samedi 1er novembre 1997.
 

C’est une question difficile à poser et, plus encore, à entendre : elle signifie une offre qui suppose souvent que les intéressés se sont mis en difficulté parce qu’ils n’ont pas pris les dispositions qu’il fallait, ou parce qu’ils ne sont pas équipés comme ils devraient.

Ainsi des imprudents qui abordent la montagne en chemisette et baskets parce qu’il fait beau et sont surpris par l’orage, la grêle et le vent glacé, en danger de mort tandis que des sauveteurs risquent leur vie à les tirer d’affaire.

En revanche, comme il est bon, par exemple, tandis qu’on est battu par la tempête, trempé, affamé et épuisé, de sentir que le bateau passe bien la vague.

Eh bien, c’est ce bonheur-là que Jésus annonce. Ce n’est pas une parole pour ceux qui ne mettent pas le nez dehors, mais pour les disciples, c’est-à-dire d’abord ceux qui prennent le risque de vivre, à la suite de Jésus. Ceux-là font inévitablement l’expérience de leur pauvreté, de leur faiblesse et de la méchanceté du monde, sur un chemin semé d’épreuves. Mais, dans leur grand besoin d’aide, ils connaissent aussi la présence indéfectible du Seigneur auprès d’eux.

Voilà la sainteté des saints que nous fêtons aujourd’hui : martyrs, apôtres, docteurs, pasteurs, moines et ermites, vierges et veuves, mères de famille, les connus et les inconnus.

Les saints ont eu le courage de vivre à la suite du Christ, et de connaître faiblesse, pauvreté, peur, dangers, faim, persécutions et, dans toutes ces épreuves, le bonheur de l’espérance du salut promis.

C’est le Dieu qui est avec eux que nous fêtons aujourd’hui, joyeux de la bienheureuse espérance des saints dans le seul Saint.

Avez-vous besoin d’aide ? Si vous n’en avez jamais besoin, êtes-vous sûrs de ne pas avoir oublié de vivre ? Heureux vous qui avez besoin de Dieu, car le Seigneur est avec vous.