Samedi 25 mars 2006 - L’Annonciation du Seigneur

Leur voix est douce

Isaïe 7,10-14 - Psaume 39 - Hébreux 10,4-10 - Luc 1,26-38
samedi 25 mars 2006.
 

Leur voix est douce

Et forte à la fois

Joyeuse et grave

Elle bat comme un cœur

Et s’étend comme une caresse

Elle naît entre ciel et terre

Pour mieux les embrasser tous deux dans la même annonce

Qui sont-elles ?

Vous les avez reconnues, ce sont les cloches.

Depuis Noël à peu près elles sonnent l’Angélus trois fois par jour, cette prière qui dit si gentiment ce que nous fêtons aujourd’hui, et dont l’oraison finale résume vertigineusement le mystère chrétien.

" Que ta grâce, Seigneur Notre Père, se répande en nos cœurs : par le message de l’Ange tu nous as fait connaître l’incarnation de ton Fils bien-aimé, conduis-nous par sa passion et par sa croix jusqu’à la gloire de la résurrection. "

La Parole si douce du Dieu très aimant, et puissante en même temps plus que tout au monde,

dit la nouvelle, joyeuse comme un Noël et grave de la gravité de Pâques,

Lorsque le cœur le plus sacré a donné jusqu’à la dernière goutte de son sang pour les méchants qui le battaient

Afin que l’onction de l’Esprit se répandît sur eux en pardon et sainteté

Que le Ciel scelle avec la terre une alliance éternelle où nous serions régénérés

À la suite de Marie la première des sauvés.

Sur le chemin étroit et difficile, laissons-nous conduire à la voix de celui qui s’est montré doux et humble.