Dimanche 23 octobre 2011 - Trentième dimanche A

Tout dépend du prochain.

Exode 22,20-26 - Psaume 17,2-4.20.47.51 - 1 Thessaloniciens 1,5c-10 - Matthieu 22,34-40
samedi 22 octobre 2011.
 

Tout dépend du prochain. Si tu es proche à me toucher, et que nous y consentons tous deux, je m’attache à toi et toi à moi, et nous dépendons l’un de l’autre toujours plus. À notre grand plaisir.

Cela se passe ainsi, normalement, pour le bébé et sa mère, ou pour les amants. Mais l’amour ne grandit pas sans passer par l’épreuve du détachement. C’est le chemin obligé de la liberté, mais aussi, du même coup, de la croissance de chacun dans la relation avec l’autre. L’amour réussit quand il surmonte la séparation dans un attachement plus profond, plus spirituel et plus fort conte la mort.

L’histoire d’Israël, à travers les trahisons et les ruptures de l’attachement à la parole de Dieu, est une telle aventure où s’est creusé au cœur des humbles l’amour merveilleux du Seigneur. La promesse « Tu aimeras » s’est accomplie parfaitement en Jésus, et donc déjà en sa sainte mère la Vierge Marie, pour que toute l’humanité puisse entrer dans cette voie de vie éternelle.

En Jésus s’est manifesté pleinement l’unité des deux commandements puisqu’en allant au bout de l’obéissance d’amour à son Père il s’est fait parfaitement proche de tous les hommes qu’il a aimés jusqu’à mourir.

Tout dépend maintenant pour nous de la façon dont nous le laissons se faire proche de nous, jusqu’à entrer en communion parfaite de son amour divin de Dieu et du prochain.