Dimanche 11 mars 2012 - Troisième Dimanche de Carême B - Premier scrutin pour les catéchumènes adultes qui seront baptisés dans la nuit de Pâques

Pourquoi regardez-vous votre horoscope ?

Exode 20,1-17 - Psaume 18,8-11 - 1 Corinthiens 1,22-25 - Jean 4,5-42 (évangile de la Samaritaine)
dimanche 11 mars 2012.
 

Vous cherchez à savoir ce qui vous arrivera : Santé, Travail, Amour... Argent aussi peut-être ? mais il me semble que l’argent devrait relever du travail, non ? Certains prétendent que l’argent compte plus que tout puisqu’il peut acheter le reste. Mais ce que vous voulez, c’est la vie, n’est-ce pas, et une vie bonne ? Or, il est un plus beau symbole de ce qui peut favoriser la vie à tout point de vue, c’est l’eau. L’eau abreuve et purifie, elle est la première clef de toute bonne santé. Tombée du ciel, elle féconde la terre et promet de belles récoltes au cultivateur pour fruit de son travail. L’eau est un symbole féminin, la femme est liée à l’amour. D’où la Samaritaine au puits.

Le puits symbolise la famille, le mariage et donc l’alliance. Ici, plus précisément l’Alliance de Dieu avec son peuple, puisqu’il s’agit du puits de Jacob, le Patriarche qui reçut le nom d’Israël. Cette alliance recueillait l’héritage de celle que Dieu fit avec Noé au nom de tous les vivants, hommes et bêtes. Notez que Jacob fit boire au puits ses gens et ses bêtes, et que le commandement du Sabbat s’applique à tous, y compris les animaux. C’est ce que vous avez entendu dans la première lecture, au Livre de l’Exode, dans ce fameux passage où Moïse donne au peuple les dix paroles de Dieu. La Loi est en effet un don pour la vie : c’est toujours la vie que Dieu promet à ceux qu’il favorise de sa grâce, la vie plutôt que la mort qui est le salaire du péché.

Ainsi, dans son dialogue avec la Samaritaine, en promettant l’eau vive, Jésus annonce la nouvelle Alliance, celle qui accomplit parfaitement toutes les précédentes en ouvrant la source de la vie éternelle. Mais il semble qu’au fil de la conversation et des événements, le thème de l’eau se perde dans les sables pour laisser la place, à la fin, à celui de la foi en Jésus Christ, sauveur du monde. Où donc est passée l’eau vive, et où en trouverons-nous finalement la source ?

Ici, mes frères, sur la croix. C’est du côté de Christ percé par la lance que jaillit l’eau avec le sang, et c’est alors que naît l’Église, l’épouse du Christ nouvel Adam, la nouvelle Ève qui vous donnera la vie nouvelle quand vous renaîtrez sur les fonts baptismaux dans la nuit de Pâques prochaine.

Mais pour accueillir la vraie source il faut renoncer aux pièges qui vous en détournent, comme l’Argent dont l’amour idolâtre est abominable ou les fausses pistes de l’occultisme sous tous ses aspects. Voilà le sens de l’exorcisme que je vais prononcer sur vous chers amis catéchumènes, pour que le Christ devienne votre unique espérance et le seul chef suprême de votre vie.

D’ailleurs, littéralement, le mot horoscope signifie « examen de l’heure » (hôra, l’heure, et skopein, scruter, en grec). Les hommes s’imaginent qu’en scrutant les astres à l’heure de votre naissance vous saurez votre destin. Mais il n’y a pas de destin, puisque le Christ nous a libéré des puissances de ce monde. Avez-vous remarqué que, par deux fois dans notre évangile, Jésus parle de « l’heure » : l’heure vient, l’heure vient et c’est maintenant... Dans les évangiles, et surtout dans celui de Jean, « l’heure », c’est l’heure des ténèbres où le Seigneur des vivants est mis à mort, mais alors, nous l’avons dit, le sacrifice de la croix ouvre aux pécheurs la source du pardon et de la vie éternelle.

Vous désirez la vie, frères, et c’est bien. Mais seule la grâce de Dieu peut vous donner la sagesse de la désirer bien : non en cherchant à savoir d’avance votre destin, mais plutôt en demandant la force de vivre dans la justice. En fait d’horoscope, scrutez donc plutôt l’heure du Seigneur où il livre son corps sur la croix pour vous ouvrir la source de la vie. Cette heure sera celle de votre nouvelle naissance quand son sacrifice vous atteindra par le baptême dans l’eau et dans l’Esprit Saint pour la vie éternelle.