Dimanche 26 mai 2013 - Sainte Trinité Année C - Baptême de dix-neuf enfants du catéchisme

Est-ce bien d’être seul ?

Proverbes 8,22-31 - Psaume 8,4-9 - Romains 5,1-5 - Jean 16,12-15
dimanche 26 mai 2013.
 

Non, n’est-ce pas ? D’ailleurs Dieu dit au commencement : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul ». Alors réjouissez-vous : vous ne serez plus jamais seuls. Par le baptême, en effet, vous allez devenir membres à part entière de la communauté chrétienne, du corps de l’Église. Désormais, vous serez toujours unis à tous les autres fidèles du Christ, ceux du passé comme ceux d’aujourd’hui : c’est la « communion des saints ».

Quoi qu’il puisse vous arriver, au fond vous ne serez jamais séparés. Celui qui sépare, c’est « le diable » (c’est la signification littérale du mot grec « diabolos »), mais Jésus est plus fort que lui : jamais il ne le laissera vous désunir. Lui-même dit dans l’Évangile : « Je ne suis pas seul ; celui qui m’a envoyé est avec moi ». Donc, même sur la croix quand il dit « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné », en vérité il n’est pas seul.

D’ailleurs, comment celui qui a fait l’homme à son image et qui a dit au commencement « Il n’est pas bon que l’homme soit seul » pourrait-il être lui-même seul ? Dieu n’est pas seul. Il y a un seul Dieu, mais Dieu n’est pas seul, il est Un. Dieu est Trois, trois personnes, et il est Un parce que ces trois personnes sont parfaitement unies éternellement. C’est ce que signifie le mot « Trinité », littéralement « Trois-Unité ».

Quand nous disons en Français qu’il y a un seul Dieu (en latin : « Unum Deum »), nous voulons dire qu’il n’y en a pas d’autre : « néant, tous les dieux des nations », chante le psaume 95 (96). Il n’y a pas deux Dieux, ni trois, il y a ce Dieu unique qui est le Père avec son Fils parfaitement et éternellement uni à lui dans la communion du Saint-Esprit.

Dans la communion des différences, Dieu est entier, cohérent, consistant. Il a fait l’homme à son image, homme et femme il les créa. Il nous a voulu, dans la diversité de nos personnes, unis par l’amour en un corps entier, cohérent, consistant. Le diable nous avait désunis, mais le Christ en offrant sa vie sur la croix l’a vaincu. Grâce à sa résurrection, par le baptême dans sa mort et la puissance de l’Esprit Saint nous devenons fils de Dieu dans le Fils unique. Ainsi nous connaissons Dieu « de l’intérieur ».

Or, le mystère de la Sainte Trinité, c’est que Dieu, « à l’intérieur », est merveilleuse circulation de l’amour entre trois personnes, dans une douceur telle que chacune est tout entière vouée à glorifier les autres. Puisque nous avons été créés à son image, et recréées plus merveilleusement encore, agissons comme la Sainte Trinité entre nous : que chacun s’emplisse d’amour et de douceur pour ne penser qu’à glorifier les autres, en toute humilité et adoration du Père de tous, au lieu de ne se soucier que de lui seul. Et ce sera vraiment bien.