JE FAIS DE TOI UN DISCIPLE MISSIONNAIRE - Éditorial du dimanche 10 septembre 2017 - 23e A

vendredi 8 septembre 2017.

« Fils d’homme, je fais de toi un guetteur pour la maison d’Israël » : cette phrase de la première lecture inspire notre titre. Dans le contexte du livre d’Ézéchiel aussi bien que dans celui des autres textes de ce dimanche, le mot de guetteur justifie sa connotation guerrière : il s’agit de combattre le péché, c’est-à-dire l’ennemi qui ne cesse de harceler le peuple saint. Mais la dénonciation du péché n’est pas le premier ni le dernier mot de Dieu à l’humanité : la Parole qu’il nous confie pour qu’elle atteigne chacun est qu’il est aimé de toute éternité et que « le plein accomplissement de la Loi, c’est l’amour ».

Or, beaucoup de nos contemporains restent bloqués sur l’Église vue comme une institution culpabilisatrice qui condamne toute déviance et même simplement tout essai de vivre librement sa vie selon ses aspirations. L’évangélisation aujourd’hui, c’est trouver le cœur et l’oreille de beaucoup qui ne demanderaient qu’à écouter une parole de Dieu si seulement il se trouvait quelqu’un pour la leur dire avec bienveillance. C’est pourquoi, sous le signe du thème d’année « L’ouverture à l’autre, chemin vers Dieu », nous lançons en direction des périphéries une série de projets paroissiaux dont vous trouverez la présentation en feuille jointe.

Il s’agit de répondre à notre vocation baptismale qui est, selon le pape François dans « La joie de l’Évangile », celle de disciples missionnaires. Beaucoup se demandent : que puis-je faire concrètement en ce sens ? Le projet « Sur le cœur » est une réponse à cette question. Il s’agit de faire savoir largement qu’il est possible de trouver un interlocuteur à Saint-Pierre pour lui dire ce qu’on a sur le cœur au sujet de l’Église, de Dieu ou de la vie et d’en parler avec lui. Un accueil personnel est essentiel pour une rencontre en vérité. Or, beaucoup « au-dehors » attendent parfois sans le savoir une telle main tendue. L’amour gagne à être connu, annonçons-le !

Annexe

L’OUVERTURE À L’AUTRE, CHEMIN VERS DIEU

TROIS PROJETS OUVERTS AUX PÉRIPHÉRIES

1. « SUR LE CŒUR » ACCUEIL/ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISÉ

Notre paroisse compte 56000 habitants et 3000 pratiquants réguliers ou occasionnels. Comment ouvrir notre porte à ceux qui restent sur le bord et voudraient se rapprocher sans oser franchir le pas de venir à une réunion ou dans un bureau ? Essayons de faire savoir largement qu’il est possible de trouver un interlocuteur à Saint-Pierre pour lui dire ce qu’on a sur le cœur au sujet de l’Église, de Dieu ou de la vie et d’en parler avec lui. Un accueil personnel est essentiel pour une rencontre en vérité. Chaque paroissien peut être disciple missionnaire simplement en sachant dire à l’occasion, à une personne bien connue ou non : « si vous voulez rencontrer quelqu’un à la paroisse, c’est possible ». Un moyen facile par mail : spm.contact@free.fr . Ou, bien sûr, le téléphone : 01 43 95 41 00. Toute demande sera reçue et, chaque fois que ce sera souhaité, un membre du réseau d’accueil entrera en contact avec la personne. Au-delà du premier échange, la suite sera envisagée en fonction des attentes exprimées ou suscitées. Personne ne s’engage d’avance à continuer ! Mais bien sûr, nous espérons que beaucoup qui sont « au-dehors » et attendent parfois sans le savoir une main tendue la trouveront ainsi pour de bon.

2. LA CHAPELLE SAINT-PAUL Dynamiser ce pôle paroissial sur le boulevard Brune

3. L’ACCUEIL DES MIGRANTS Les chrétiens du 14e logent et accompagnent des familles de migrants


Forum