J’EMBAUCHE ! - Éditorial du dimanche 24 septembre 2017 - 25e A - Dédicace

dimanche 24 septembre 2017.

« J’embauche » : voilà près d’un demi-siècle, le Cardinal Marty, Archevêque de Paris, lançait cet appel provoquant et critiqué. Il visait en effet de possibles candidats au ministère presbytéral. Et les esprits chagrins de protester que prêtre n’était pas un métier de salarié. Qu’auraient-ils dit de la parabole que nous entendons aujourd’hui s’ils l’avaient bien entendue ? Voilà en effet près de vingt siècles que le Seigneur lui-même y compare tous ses disciples potentiels à des ouvriers agricoles auxquels est promis « un denier » pour récompense de leur labeur d’un jour.

Dans le passage de la première lettre aux Corinthiens choisi aujourd’hui en l’honneur de l’anniversaire de la Dédicace, saint Paul écrit : « Nous sommes les collaborateurs de Dieu et vous êtes un champ que Dieu cultive, une maison que Dieu construit. » Certes, donc, les Apôtres et leurs successeurs sont d’une façon particulière les ouvriers dont Dieu se sert pour bâtir l’Église et lui faire porter du fruit. Mais ils sont aussi des fidèles parmi les autres, et les autres ne sont pas sans emploi !

En d’autres termes, empruntés bien sûr au pape François, tout chrétiens est constitué disciple missionnaire. Que chacun s’interroge sur la façon dont il travaille à la Vigne et qu’il ne se plaigne plus de n’être embauché par personne s’il comprend ce que lui proposent d’entreprendre nos projets paroissiaux, en particulier « Sur le cœur » qui s’adresse à tous. Qu’aucun d’entre nous ne se désintéresse de tous ceux « de l’extérieur » qui attendent, parfois sans le savoir, d’être incorporés au corps du Christ et embauchés à son grand œuvre.


Forum