RIEN NE SE PERD, TOUT SE TRANSFORME - Éditorial du dimanche 20 janvier 2019 - 2e dimanche - Année C

dimanche 20 janvier 2019.

Pour un esprit scientifique, ou même simplement rationnel, la réalité ne souffre pas d’apparitions ou de disparitions inexplicables : ce qui s’observe a nécessairement une origine et ce qui a été observé, un devenir. La maxime complète de Lavoisier, inspirée d’Anaxagore, s’énonce d’ailleurs : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». La théorie de la relativité d’Einstein ne l’a pas révoquée en la précisant par la formulation de l’équivalence entre la matière et l’énergie : E=mc2, c’est-à-dire qu’une masse m de matière peut se transformer en une énergie égale à cette masse multipliée par le carré de la vitesse de la lumière, et réciproquement.

Certes, Dieu a tout créé à partir de rien et il peut intervenir quand et comme il le veut. Néanmoins, il a constitué le monde en le dotant de lois qu’il nous est donné de découvrir, et il ne trouble pas habituellement le cours des choses qu’il a établi. Il a fait l’homme à son image notamment comme être rationnel et capable de dominer la nature. Bien plus, son œuvre de Rédemption, c’est-à-dire de salut de sa création tombée au pouvoir du mauvais en sa volonté d’anéantissement, se réalise avec le concours de l’homme qui se laisse arracher au péché et associer au Christ qui va jusqu’à la mort pour lui donner sa vie.

L’évangile d’aujourd’hui nous parle de cette nouvelle création qui ne perd pas la première mais la transforme par la puissance de l’Esprit. D’ailleurs Cana signifie « créer » en hébreu. Les jarres de pierres représentent ces cœurs figés des hommes incapables de se guérir eux-mêmes de leur incapacité à aimer. L’eau qui les emplit évoque les larmes des justes d’Israël persécutés, ainsi que celles de toutes les souffrances humaines recueillies par le Dieu d’amour infini qui n’en dédaigne aucune. Purifiées dans le sang du sacrifice de Jésus, elles deviennent le vin nouveau de l’Agneau. Et toutes nos joies innocentes sont les prémices du banquet de ses Noces éternelles auquel il nous convie.


Forum