QUI SERA NOTRE MESSAGER ? - Éditorial du dimanche 10 février 2019 - 5e dimanche - Année C

dimanche 10 février 2019.

Dieu embauche. À l’évidence, il lui faut des collaborateurs pour annoncer sa parole aux hommes et supporter les conséquences de son accueil ou de son refus. Car, dans un cas comme dans l’autre, la charge est lourde. Le refus de la Parole, bien sûr, expose le Prophète comme l’Apôtre à toutes sortes de persécutions et tribulations. Mais, paradoxalement, son accueil favorable peut conduire les pêcheurs d’hommes à des situations très difficiles, voire catastrophiques, comme lorsque les deux barques « enfoncent » sous le poids des poissons pris par Simon et ses compagnons !

Sur quels critères Dieu fonde-t-il le choix de ceux qu’il envoie ? Là encore, les textes de ce dimanche nous instruisent avec force et simplicité. La première qualification consiste en cette « crainte » manifestée si vivement aussi bien par Isaïe que par Simon-Pierre : « Malheur à moi, je suis perdu ! » et « Éloigne-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur. » Seuls le pardon et la miséricorde du Saint peuvent autoriser les humains à l’approcher et, plus encore, à le représenter. C’est pourquoi justement, la deuxième condition est une obéissance totale à l’Esprit, si déroutants soient les chemins qu’il indique.

S’agit-il seulement des Prophètes et des Apôtres principaux, tels Isaïe, Pierre et Paul, illustrés dans les trois lectures de ce jour ? Allons-nous, fidèles ordinaires du Christ, nous estimer dispensés d’avoir à répondre à un appel radical pour mieux nous mettre au service du Seigneur et de son dessein d’amour pour tous les hommes ? Ce serait une grave illusion, participant de ce « cléricalisme » ruineux dénoncé par le pape François qui nous exhorte plutôt à devenir tous « disciples missionnaires » dans le grand corps ecclésial qui porte sa parole. Quels que soient les appels de Dieu, si effrayants ou coûteux qu’ils puissent paraître, croyons qu’y répondre avec générosité est toujours le chemin du bonheur et de la Vie. Et nous lui rendrons grâce dans l’éternité de nous avoir choisis pour messagers de son Évangile.


Forum