L’EUCHARISTIE : J’ADORE !

dimanche 2 janvier 2005.

Éditorial du dimanche 2 janvier 2005

L’EUCHARISTIE : J’ADORE !

Quel plaisir pétillant, quelle lumière délicieuse peuvent éclairer le regard d’une enfant qui dit « J’adore ceci ou cela » avec conviction et enthousiasme ! Que de sages et pieux parents la reprennent doucement sur le thème « On n’adore que Dieu », très bien. Mais que personne n’aille étouffer l’étincelle qui veille au cœur d’un être et ne demande qu’à jaillir à la meilleure occasion.

À vrai dire, qu’est-ce qui est le plus grave : qu’un enfant exprime vivement son goût pour un bien de la terre en usant d’un verbe qu’on peut réserver à Dieu, ou qu’il ignore tout à fait l’embrasement du cœur devant ce qui est beau, bon ou vrai à renverser l’âme et rend ainsi témoignage au Créateur et Sauveur de tous ?

Mais surtout, “adorer” ne devient un terme technique réservé que si l’on en convient ainsi. Et ce n’est pas le terme qui manque le plus en la matière ! Les Mages en ce temps-là n’avaient pas le mot propre, et cela ne les a pas empêchés de rencontrer vraiment le Fils de Dieu et de lui rendre un juste hommage.

Le sentiment unique né du mouvement de l’intelligence et de la volonté de l’homme qui se met et se reconnaît en présence du Seigneur de l’univers, ce sentiment à la suavité sans pareille qui ennoblit indiciblement quiconque l’éprouve, où l’apprend-on aujourd’hui sinon dans le sacrement de l’Eucharistie ?

En cette fête de l’Épiphanie, c’est-à-dire de la “Manifestation” du Seigneur, au cœur de l’année de l’Eucharistie proclamée par le pape Jean-Paul II, rappelons-nous que Dieu manifeste l’Église de son Fils au souffle de l’Esprit Saint dans la liturgie des sacrements. Et je me prends à rêver d’enfants qui pourraient dire de tout leur cœur : « La messe, j’adore ! »


Forum