DU RÊVE À LA RÉALITÉ - Éditorial du dimanche 8 décembre 2019 - Deuxième dimanche de l’Avent - Année A

dimanche 8 décembre 2019.

« Sur le trou de la vipère, l’enfant étendra la main » : ainsi se termine la vision idyllique d’Isaïe pour les temps messianiques. Cette perspective fait-elle rêver ? L’idée donnerait plutôt des frissons aux parents, même s’ils comprennent que le prophète imagine un état pacifié de la création où les serpents seraient devenus inoffensifs. Pourtant, comme le loup habitant avec l’agneau, cette image signifie l’espérance qui doit nous habiter.

« Passer du rêve à la réalité » est de ces expressions qui s’emploient en un sens ou son contraire. Soit elle signale l’expérience heureuse de qui vient à réaliser ses espoirs les plus fous, soit elle se dit de la douleur de découvrir derrière les apparences d’un projet enthousiasmant une réalisation très décevante. Mieux vaudrait nourrir des attentes telles qu’avec l’aide de Dieu elles puissent être satisfaites à souhait.

Le temps de l’Avent est propice à la formation d’espérances de ce genre. Saurons-nous demander pour le monde des avancées de paix et de justice sociale, de coopération et d’entente entre les peuples porteuses de progrès en faveur notamment des plus démunis ? Avec l’aide de l’Esprit Saint, si nous nous y attelons avec courage et confiance, nous pourrons, des rêves de beaucoup, faire une réalité digne de Dieu.

Il en va de même de nos aspirations à la sainteté. Si elles se résument à quelques images d’Épinal des plus invraisemblables, nous n’avons aucune chance d’échapper à la déception. Mais pour peu que nous laissions le Christ nous éclairer sur ce qu’il attend vraiment de nous, il saura nous faire atteindre l’inaccessible et nous en rendrons grâce lors de sa venue.


Forum